Accéder au contenu principal

Articles

Glen Elgin 1995-2016, Adelphi, 49.3%

Articles récents

Aberlour 13 ans, Single Cask OB, 58%

Whisky # 146 Par Nicolas
Nez : Besoin de temps dans le verre avant de s'ouvrir un petit peu mais ça reste tout de même peu expressif. Eucalyptus et bonbons à la sève de pin, accompagnés de quelques pointes de métal rouillé. Globalement ça sent le cabinet de dentiste. Avec de l'eau, c'est tout de suite beaucoup mieux : un joli caramel apparaît accompagné de notes plus fraîches, eucalyptus toujours. Malheureusement les notes métalliques sont encore là, et je n'en suis pas fan. Il y a du réglisse qui se balade aussi, un peu d'anis, mais c'est léger et fugace.
Bouche : La bouche est puissante, trop, conformément à ce que laissait présager un nez aussi fermé. Amertume boisée et poivre prédominent, on va devoir rajouter de l'eau. Avec de l'eau donc : c'est nettement mieux. Assagie et rééquilibrée, la bouche laisse s'exprimer les saveurs. La texture également semble avoir changée et être devenue plus huileuse. L'amertume a quasiment disparue, ramenée …

Cooley 1992-2015, Cadenhead, 55%

Whisky # 145 Par Gaël
Nez : Un nez double-face, voire multi-facettes, d'une belle complexité. Les premières effluves sont clairement sur les fruits blancs et les fruits exotiques. Après quelques instants, le nez n'est plus que tourbe et fumaison. Il y a de la coquille et ce je ne sais quoi de minéral. Encore plus tard, nous retrouvons des fruits et surtout de la crème de vanille et du gâteau fait maison.
Bouche : En bouche cela semble plus clair avec une belle mixité entre tourbe grasse et huileuse et fruits maltés (tout de même moins de fruits qu'au nez). Il y a des notes de caramel, de cacao et de vanille. Quant à l'alcool, il est intégré à la perfection, pas le moindre défaut.
Finale : Très belle longueur sur l'huile de tourbe et le retour des fruits exotiques. Quelques notes salines font leur apparition, ainsi que les épices, la noix de coco et la vanille.
Commentaires : Un Cooley d'une belle complexité, qui pourra plaire à tout le monde de par ses différents pr…

Ben Nevis 1996-2017, OB, 51.5%

Whisky # 144 Par Nicolas
Nez : Cette odeur de vieux livres que j'associe à la distillerie est bien présente. C'est doux, frais, et fruité sur la pomme granny-smith. L'acidité s'efface vite au profit d'une pointe de miel. C'est très agréable et ça évolue beaucoup. Du soufre apparaît, léger, puis il s'en va comme il est venu, remplacé par un boisé accompagné de notes salées. Un peu de malt se fait également jour. L'ajout d'eau affirme le côté gourmand avec l'explosion des fruits et du miel.
Bouche : Belle puissance : amertume et léger boisé, des épices puis retour de l'amertume. Tout en équilibre. Du citron enveloppé de fumée, des fruits de nouveau et des clous de girofle. Comme pour le nez, l'ajout d'eau fait ressortir le côté gourmand du dram et gomme ses aspérités.
Finale : Moyenne sur une amertume épicée puis arrivée de vanille. Le tout sur l'astringence du citron qui perdure.
Commentaires : C'est très, très, très, réussi. C'…

Ben Nevis 1991-2017, OB, 61.3%

Whisky # 143 Par Nicolas
Nez : Sans même pencher le nez sur le verre, la simple ouverture de la bouteille et le service emplissent la pièce de notre âcres et soufrées. Et pour cause, le nez est dominé par le soufre entouré de fruits de la passion. Un peu de caoutchouc. C'est crade mais c'est bon. Ça s'assagit avec l'aération, le soufre et le caoutchouc ont tendance à disparaître pour laisser la place à un nez franchement très fruité, toujours sur les fruits exotiques.
Bouche : Bien huileuse, avec une belle puissance mais les 61.3% passent en douceur, merveilleusement intégrés. Arrivée sur un soufre très léger et réglissé, développement sur les épices bien poivrés vite assaisonnés de citron avant une fin de bouche gourmande aux fruits de la passion toujours légèrement acidulés. La séquence est parfaite : l'ardeur des épices est calmée par l'arrivée des fruits et de leur gourmandise pour offrir un bel équilibre global à ce dram. C'est très bon comme ça, mais com…

Ireland 1990-2017, Maltbarn, 48%

Whisky # 142 Par Gaël
Nez : Superbe nez sur les fruits exotiques et le sirop de sucre. Il y a un petit côté bonbon très agréable. Au niveau des fruits, on retrouve principalement de la mangue, de l'ananas et de l'abricot. Un nez clairement gourmand avec derrière une brume végétale et quelques arômes boisés.
Bouche : L'attaque est légère même si cela monte rapidement et crescendo. Il y a de l'exotisme et de la poire. Nous retrouvons ce petit côté bonbon qu'il y avait au nez mais de façon beaucoup plus discrète. L'ensemble est plutôt sec en bouche avec des épices et une fin "citrique". C'est moins gourmand qu'au nez.
Finale : Belle longueur sur les fruits exotiques tout d'abord puis arrivent le boisé, les épices et une très légère amertume. Un soupçon de vanille se balade sur la fin.
Commentaires : Un nez fabuleux, malheureusement la bouche n'est pas à la hauteur et entraîne une déception légitime. L'ensemble reste bien fait mais souffre…

Bruichladdich Black Art 05.1, OB, 48.4%

Whisky # 141 Par Nicolas
Nous vous parlions il y a quelques temps de la version 04.1, déjà fabuleuse, découverte aujourd'hui de la nouvelle mouture, le 05.1. Un an de plus, et alors ?

Nez : Ce nez n'est que pure gourmandise. C'est un gâteau de pain d'épices, accompagné de bâtons de réglisse plantés en guise de bougies, le tout présenté sur un plateau en bois précieux. Les bâtons de réglisse virent avec l'ouverture aux cachoux Lajaunie et des notes mentholées entrent dans la danse. Il y a du café bien torréfié aussi.
Bouche : Divine, parfaite, merveilleuse. J'en fais des caisses mais dans la catégorie "gourmandise", il se pose là ce Black Art 5.1. Attaque, puissance et intégration de l'alcool, équilibre : pas de fausse note. Et les saveurs déboulent : précises, riches, et variées. Pain d'épices au miel, pointes de menthe et réglisse. Un peu d'épices sur la fin avant le comeback du réglisse mais moins marqué, moins fort et mixé à de l'anis, …

Glen Garioch 1990, First Cask, 46%

Whisky # 140 Par Nicolas
Nez : Léger et floral, des pétales de roses, du miel et un joli bois précieux relevé de pointes de menthe. C'est très élégant. À l'ouverture, c'est vraiment le bois précieux et les notes de menthe qui dominent, l'aspect végétal, plus léger, a disparu.
Bouche : Moins gourmand que ne le laissait présager le nez, ça reste impressionnant de précision. L'articulation des saveurs se fait au millimètre, sans doute aidée par la réduction à 46% dont je ne sais que penser : elle nous permet manifestement de décomposer méthodiquement les flaveurs mais nous frustre aussi un peu par le manque de puissance qu'offre cette bouche. Comme pour le nez, l'adjectif qui me vient immédiatement en tête pour qualifier ce dram : élégant. C'est fin, délicat. Conforme au nez sur la sciure de bois, le miel et les épices douces. Miam.
Finale : Moyenne sur des épices vraiment ténus et un peu de vanille.
Commentaires : J'adore. Cependant, même si la réduction e…

Single Malt Irish Whiskey Batch 1, TBWC, 46.8%

Whisky # 139 Par Gaël
Nez :Je trouve que cet Irish à besoin de beaucoup d'aération pour se mettre réellement en valeur et effacer cette amertume présente à l'ouverture de la quille. Bien aéré donc, le nez est clairement sur les fruits. Les fruits du verger au départ, puis rapidement sur les fruits exotiques/tropicaux. On retrouve de la mangue, de l'ananas et même du kiwi (avec son côté citrique très léger). Il y a du sirop de sucre et de la vanille boisée derrière ce panier fruité.
Bouche : Attaque légère et fruitée (fruits frais et agrumes tout d'abord). L'alcool ne se fait pas sentir, il est bien intégré à l'ensemble. En milieu de bouche, nous retrouvons les fruits exotiques avec toujours cette pointe citrique (kiwi). Une légère amertume, agréable, fait son apparition en fin de bouche, accompagnée de quelques épices éparses.
Finale : Longueur moyenne encore et toujours sur les fruits exotiques. On retrouve cette légère amertume du boisée (le temps à fait son trav…

Tamdhu 1988-2011, Moon Import, 46%

Whisky # 138 Par Nicolas
Nez :Un nez frais sur les fruits à chair blanche, la pomme la poire. Un léger boisé et des pointes de vanille. Avec 2 gouttes d'eau : les notes maltées ressortent, du citron et les fruits plus nets et plus gourmands. De l'anis. C'est mieux.
Bouche : Fraîche, comme le nez, la bouche dégage une belle puissance qui paraît supérieure aux 46 % affichés. Des fruits arrosés au jus de citron, puis arrivée d'une amertume boisée, avant une fin de bouche poivrée, ça n'est pas d'une complexité folle, mais c'est bon. Seul bémol, peut-être un léger déséquilibre sur la fin avec des épices un poil trop présents à mon goût. C'est réduit à 46 mais je m'aventure à ajouter 2 gouttes d'eau... C'est mieux. C'est super beaucoup, vachement mieux. Les fruits sont beaucoup plus amples, l'amertume du boisé disparaît, les épices s'équilibrent. Apparition d'anis très net qui enveloppe le tout.
Finale : Moyenne sur la prolongation des…